Filtres à tamis d’irrigation

  • Automesh
  • Eko
  • Ekolu
  • Ekosenior
  • Manuel Senior
  • Manuel Métal
  • Manuel Métal Centrifugeurs

La filtration physique avec des filtres à tamis consiste en la rétention des solides en suspension dans l’eau à travers les trous du maillage. Le tamis agit comme une passoire qui laisse passer les solides de taille inférieure à son maillage et retient ceux dont la taille est supérieure.

 

On a tendance à tort à qualifier la capacité de filtration d’un tamis en faisant référence au nombre de fils par unité de longueur, abstraction faite de sa grosseur, ce qui ne permet pas de qualifier les dimensions du trou chargé de retenir les solides en suspension dans l’eau. On parle souvent des caractéristiques du tamis en exprimant sa valeur en mesh, tandis que LAMA souligne l’importance de la qualifier en fonction des dimensions de ses trous, exprimées en micromètres. Plus la valeur du tamis exprimée en mesh est petite, plus la taille des trous est grande et inversement.

 

Toutes les cartouches filtrantes à tamis LAMA sont constituées d’une structure tubulaire en PVC et d’un tamis en acier inoxydable thermo-soudé à l’intérieur de la structure. La surface de la cartouche est percée dans un centre d’usinage CNC. Le tracé des trous est étudié géométriquement pour utiliser au maximum toute la surface de la cartouche filtrante, ce qui permet d’obtenir un pourcentage de trous relativement élevé. La précision de la machine-outil permet de rapprocher les trous et d’obtenir une surface de filtration surdimensionnée. La taille de passage de nos cartouches en PVC comparée à celles en acier inoxydable intégral est largement supérieure.

 

LAMA fabrique des cartouches filtrantes à tamis avec différentes tailles de passage: de 3 mm à 0,01 mm pour les filtres manuels (0,130 mm en série) et de 1 mm à 0,01 mm pour les filtres automatiques (0,190 mm en série).